Ma formation au Centre Européen de Formation

Ce qu'on me demande le plus, ce sont des retours sur ma formation. Ce sera donc l'objet de mon premier vrai article !



J'ai suivi la formation à distance en décoration d'intérieur du Centre Européen de Formation.

Le choix de la formation à distance n'en était pas réellement un, je n'avais pas d'autre solution pour me former à un nouveau métier tout en conservant un salaire à côté.


Mon premier conseil, pour les personnes qui me demandent si je suis satisfaite d'une formation à distance : oui et non. Il m'est arrivé que de très jeunes personnes (Oh nan ça y est je parle comme une vieille !) me disent vouloir suivre une formation à distance... Si vous avez le choix, préférez toujours les formations dans des écoles, en présentiel ! Rien ne remplace la pratique et la présence quotidienne de professeurs compétents dans leur domaine. De plus, ce n'est pas une formation reconnue au RNCP : nous recevons un certificat de réussite à la formation, mais ce n'est pas un diplôme reconnu. Cependant, je suis toutefois satisfaite de la formation dispensée par le CEF, bien que je n'aie pas de point de comparaison.


On m'interroge souvent sur la durée de la formation. Tout dépend du temps que vous pouvez y consacrer chaque jour ! Etant prof des écoles à côté, et ayant bien bien bien profiter du confinement de mars 2020, j'ai pu achever la formation assez rapidement (début en janvier 2020, fin en août 2020). Mais en réalité, on est tous les jours en formation dans ce métier, parce qu'on a toujours quelque chose à apprendre, et c'est passionnant !

Les cours en ligne ainsi que les professeurs restent accessibles durant 3 années, mais sincèrement, une fois qu'on est lancé, c'est assez inutile... Et évidemment il reste nos cours version papier si on a besoin de se replonger dedans.


Justement, les cours, parlons-en. Quel est le contenu de la formation ? Je ne voudrais pas spoiler mais je pense pouvoir vous donner les grandes lignes, juste pour que vous puissiez vous faire une idée de l'étendue des sujets abordés.

Les cours sont divisés en 3 parties :

  • Les fondements de la déco

  • Les clés du métier

  • Les spécialisations


Dans le tome "Les fondements de la déco", on aborde les bases de la décoration d'intérieur : analyser et représenter l'espace (Eh oui, faire des plans, c'est la baaaase du métier !), connaitre les différents matériaux à notre disposition (et c'est là que le travail de veille est important, car il y a des nouveautés tous les jours), les règles de base de la décoration et de l'ameublement d'une pièce, l'histoire de la décoration et des styles (Accroche-toi pour cette partie, elle est beaucoup plus théorique que les autres mais elle est très intéressante !), et évidemment une partie sur les couleurs.


Dans le tome "Clés du métier", vous trouverez de l'aide pour concevoir un projet, pour le réaliser, ainsi que les différentes possibilités pour s'établie en tant que décorateur d'intérieur.


Une fois que l'on a terminé et validé tous ces cours, nous avons la possibilité de choisir une ou plusieurs spécialisations. Elles permettent d'approfondir certains sujets, qui seront ensuite très utile au quotidien, je vous l'assure ! Les spécialisations proposées sont : la décoration événementielle, le home staging, le DIY, la décoration commerciale, les mariages, le Feng Shui et l'extérieur.


Il y a également un cours sur Sketchup, un outil de modélisation 3D très utilisé dans le monde de la déco.


Concrètement, comment ça se déroule ? Tous les chapitres sont calés sur le même schéma : on potasse le cours à son rythme, selon ses méthodes. Pour vérifier ses connaissances au fil du chapitre, il y a des quizz qui sont disponibles. Afin de valider chaque chapitre, il y a deux tests : un sous forme de quizz, sur la théorie, et l'autre sous forme de mise en situation pratique. Pour les deux premiers tomes, les tests pratiques sont relativement rapides, parfois on nous demande de créer quelque chose mais cela prend assez peu de temps (au pire, quelques heures).

En revanche, dans les spécialisations, la partie pratique est systématiquement un dossier à rendre, qui est beaucoup plus conséquent mais qui ressemble à ce que l'on devra fournir une fois lancé dans le métier. Je trouve cela très intéressant de nous mettre ainsi en situation.

Durant toute la durée de la formation, des professeurs et des coachs sont à notre disposition. Dans les premiers mois, des rendez-vous avec un coach sont programmés afin de nous venir en aide si besoin au niveau de l'organisation, pour répondre à nos questions, etc. C'est toujours appréciable de se sentir épaulé !


Le gros plus de la formation, c'est de pouvoir faire des stages ! Alors ne vous excitez pas trop, c'est super compliqué de trouver un stage dans le domaine. Bien souvent, les décorateurs d'intérieurs travaillent de chez eux, et n'ont donc pas forcément envie que quelqu'un vienne. Et puis les journées ne sont pas figées : parfois, on a du travail jusqu'à minuit, parfois pas du tout... C'est donc très compliqué de trouver un stage chez un décorateur d'intérieur. La solution, c'est de chercher du côté des cabinets d'architecture éventuellement, ou alors des cuisinistes haut-de-gamme qui proposent du mobilier sur-mesure et parfois de la décoration également. C'est ce que j'ai fait : j'ai pu faire une semaine de stage dans l'entreprise Perene (clic pour en savoir plus).

Bien sûr, avoir des relations dans le milieu ça aide énormément... Mais si vous en avez l'occasion lancez-vous, c'est vraiment une superbe expérience !


Très bien, et tout ça, combien ça coûte ? Si mes souvenirs sont exacts, aux alentours de 2000€, tout compris. On peut évidemment payer cette somme en plusieurs fois et l'étaler sur une année ou plus, ce qui n'est pas négligeable !

En plus, il est possible de diminuer le coût final grâce au système de parrainage : si quelqu'un s'inscrit à l'une des nombreuses formations proposées par le CEF en indiquant qu'il vient de notre part, il devient notre filleul. La réduction est progressive : 1 filleul = 100€, 2 filleuls = 200€, etc. Cela m'a permis d'économiser quelques centaines d'euros, et je remercie chaleureusement tous mes filleuls !


Et le point négatif dans tout ça ? Si je devais en donner un, ce serait le manque de pratique du dessin. Il y a bien un chapitre sur la perspective, mais si on n'a pas déjà quelques bases en dessin, ça ne sert pas à grand chose. Et selon moi, le dessin c'est un des piliers du métier ! Heureusement, il y a un super livre pour cela : Dessinez vos projets de décoration, d'Aurélie Mongiatti. Perspective, textures, couleurs... Elle fait le tour de toutes les choses indispensables pas à pas.


Voilà pour ma formation, si toutefois il vous reste des questions n'hésitez pas à les poser en commentaire !


À bientôt !


Amandine

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pièce maitresse du salon, le canapé n’est pas à choisir à la légère. Outre l’aspect esthétique, bien d’autres critères sont à prendre en compte. Pour ne pas vous perdre dans la multitude de choix qui

Les beaux jours reviennent, on a envie de remettre le nez dehors après cet hiver interminable ! Seulement, les températures ne s’y prêtent pas forcément encore toujours. L’alternative pour profiter d’